Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -29%
HOTPOINT H8A1ES – Réfrigérateur ...
Voir le deal
352.99 €

Partagez
 

 nobody said it was easy (tristan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Serena Van Der Woodsen
Serena Van Der Woodsen
- A NYC DEPUIS LE : 10/01/2013
- MESSAGES : 261
- AVATAR : Blake Lively

nobody said it was easy (tristan) Empty
MessageSujet: nobody said it was easy (tristan)   nobody said it was easy (tristan) EmptyDim 20 Jan - 10:19



Un nouveau jour se lève et avec celui-ci son lot de scandales. Serena avait été réveillée par son téléphone portable qui lui avait indiqué que Gossip Girl avait encore postée quelque chose sur son blog. Elle s'était empressée de se saisir de son téléphone et de regarder si l'article ne parlait pas d'elle. Depuis quelque jours Gossip Girl s'amusait à poster des billets sur elle et son nouveau petit ami Tristan. Il n'avait aucune idée de l'existence de Gossip Girl, du passé de Serena et elle avait bien l'intention qu'il ne le sache jamais. Mais avec cette petite peste rien n'était moins sûre. Elle avait accès à tout, savait tout et surtout disait tout à tout le monde. De plus avec son retour et la gentillesse légendaire de Blair elle n'avait aucun espoir concernant son petit secret. Pourtant elle continuait de s'évertuer à le cacher à Tristan. Elle posa le regard sur son téléphone et aperçu en première page Lexie. Elle ne portait pas la jeune fille dans son coeur et elle méritait un peu ce qui se disait sur elle. La jolie blonde soupira de soulagement et se leva. Aujourd'hui elle avait justement rendez vous avec le plus beau blond de Manhattan. Elle l'avait rencontré il n'y a pas très longtemps mais les deux jeunes gens avaient craqués l'un pour l'autre. Du moins c'est ce que pensait Serena. Sans aucun doute il la trouvait jolie et sympathique mais ses motivations premières en la rencontrant n'étaient pas celles-là. La naïveté de mademoiselle van der woodsen convenait parfaitement au jeune homme. Elle passa une heure dans la salle de bain à essayer de se rendre plus magnifique qu'elle ne l'était déjà. Elle se saisit de son sac et se dépêcha de rejoindre le book café. Elle était en retard comme d'habitude mais lorsqu'elle arriva sur le lieu et qu'elle rejoignit Tristan à sa table elle vit tout de suite qu'il ne lui en voulait pas. « Je suis désolée. » dit-elle en souriant. Elle s'approcha de lui et lui déposa un baiser rapide sur les lèvres avant de commander un cappucino à la serveuse. « Tu m'as manqué. Tu vas bien ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Tristan Sinclair
Tristan Sinclair
- A NYC DEPUIS LE : 16/01/2013
- MESSAGES : 11
- AVATAR : Alex Pettyfer.

nobody said it was easy (tristan) Empty
MessageSujet: Re: nobody said it was easy (tristan)   nobody said it was easy (tristan) EmptyDim 20 Jan - 11:40


Tristan était d'une bonne humeur peu habituelle en passant la porte du book café, ce matin-là. Il commençait à rendre compte que tout allait bien pour lui et que, en effet, tout finissait par s'arranger. Tout finirait par s'arranger. En marchant vers une table un peu isolée du reste au fond de la pièce, il ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'il pourrait peut-être bien redevenir heureux, comme il l'était longtemps auparavant. Bien sûr, il ne passait pas un seul jour sans qu'il ne pense aux évènements s'étant déroulés chez lui, dans sa petite ville du New Jersey, mais les affaires étaient désormais fleurissantes et il commençait à se faire un nom en tant qu'avocat. D'autre part, il avait rencontré quelqu'un. Bien sûr, leur relation n'en était qu'à ses débuts et ils en étaient toujours au stade où ils apprenaient à se connaître, à s'apprivoiser, mais il se plaisait à penser que c'était peut-être exactement ce dont il avait besoin pour tourner la page, enfin passer à autre chose. Cependant, il n'avait pas été totalement honnête avec Serena, et il s'en voulait. Pour alléger sa conscience, il se trouvait des tas d'excuses, qui dévoile tout sur son passé dès la première rencontre ? Il avait lui-même un peu de mal à s'avouer qu'il l'utilisait, d'une certaine manière, pour oublier son ex. Pour ne rien arranger, elle lui avait annoncé quelques jours auparavant qu'elle n'avait que 17 ans. Bien entendu, ça avait été un petit choc, mais il ne pouvait certainement pas se permettre de lui en vouloir pour lui avoir caché quelque chose sur elle. Même quand elle lui avait avoué son secret, il avait été incapable de lui parler du sien. Depuis, sa conscience s'était encore alourdie, comme si elle n'était pas déjà assez lourde avant.

Quand Serena passa enfin la porte, un peu en retard comme à son habitude, il était entrain de tripoter à son téléphone portable. Il levait les yeux et son regard croisa le sien. Il ne put s'empêcher de sourire. Il était difficile de ne pas la remarquer, tornade blonde aux vêtements griffés. Elle était presque déplacée, ici, dans un modeste café du Queens. On l'aurait plutôt imaginée dans l'éditorial d'un magasine de mode. Au début, il s'était demandé pourquoi elle tenait tellement à ce qu'ils se voient dans des coins un peu reculés alors qu'il était évident qu'elle venait de Manhattan. Quand il avait appris son vrai âge, tout avait pris son sens. Bien sûr, ils devaient cacher leur relation, pour l'instant en tous cas, jusqu'à quelle atteigne l'âge de 18 ans. Et puis, il n'osait imaginer ce que les parents de la jeune femme penseraient en apprenant que celle-ci sort avec un homme de plus de 6 ans son aîné. Elle s'excusa pour son retard et déposa un baiser sur les lèvres du blond. Il prit une gorgée de son café, noir et très serré. « Ça va. » Il lui sourit à nouveau, ses yeux rivés sur elle, il ne pouvait s'empêcher de remarquer à quel point elle était belle. « Tu m'as aussi manqué. » C'était vrai. Il avait beaucoup pensé à elle, ces derniers temps. Il s'était réellement attaché à Serena. Il prit la main de la jolie blonde dans la sienne, traçant tendrement des cercles sur le dos de celle-ci. « Et toi, tu vas bien ? J'imagine que tu as dû retourner au lycée, non ? Ça a toujours été l'enfer pour moi. » Il se mordit la lèvre, regrettant quelque peu ses paroles, il ne voulait pas qu'elle l'interroge sur son passé. S'il avait confiance en ses capacités à mentir, il préférait ne pas avoir à tricher avec elle. Pas tout le temps.
Revenir en haut Aller en bas

Serena Van Der Woodsen
Serena Van Der Woodsen
- A NYC DEPUIS LE : 10/01/2013
- MESSAGES : 261
- AVATAR : Blake Lively

nobody said it was easy (tristan) Empty
MessageSujet: Re: nobody said it was easy (tristan)   nobody said it was easy (tristan) EmptyLun 21 Jan - 10:14

Assise en face de lui, Serena ne pouvait retenir son sourire. Lorsqu’elle l’avait rencontré elle avait tout de suite était charmée par son sourire. Personne ne pouvait être indifférent face à lui et surtout pas une jeune femme. Elle se demandait parfois s’il en avait conscience, s’il en jouait pour parvenir à ses fins et puis elle se rappela que bien qu’il soit avocat et futur homme de l’année de Manhattan, il prenait soin de défendre les personnes qui en avaient le plus besoin et à moindre coup. Il était loin de Bart Bass et de ses coups douteux. Elle appréciait le retrouver dans des coins éloignés comme Brooklyn. Un quartier totalement charmant dont elle tombait amoureuse petit à petit. Aujourd’hui c’était le queens et son postmark café. Elle n’avait aucune connaissance du lieu avant qu’il l’ait emmené ici et elle s’interrogeait sur le nombre d’endroits à côté desquels elle passait. La première question que lui posa Tristan fut au sujet du lycée. Une différence d’âge qu’il marquait un peu plus par cette question. Ca ne la dérangeait pas tellement, habituée à côtoyer des garçons plus âgés qu’elle mais cela lui rappelait surtout l’article de Gossip Girl. Ne serait-ce pas mauvais pour l’image du joli blond de sortir avec une lycéenne ? Les caresses de l’avocat sur la main de Serena la sorti de ses rêveries. « Je suis retournée au lycée oui et comment t’expliquer ? C’est toujours la même chose, rien n’a changé. Blair et sa bande toujours au sommet, les autres subissant… » Elle soupira légèrement. Cette situation la pesait. Quand elle voyait que des filles comme Daenarys ou Jenny essayait de se familiariser avec ce milieu et voulait absolument y entrer elle trouvait cela complètement atroce. Il n’y avait rien de bon dans l’Upper East Side. Et puis elle se souvint de la dernière phrase de son petit ami. Ca avait été un enfer pour lui ? De quoi parlait-il ? Protectrice Serena avait envie d’aller retrouver les personnes l’ayant embêté au lycée mais à quoi bon ? Il avait tellement bien réussi dans la vie que sa revanche avait déjà été prise. « L’enfer ? Raconte-moi. J’adorerais en savoir un peu plus sur toi. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

nobody said it was easy (tristan) Empty
MessageSujet: Re: nobody said it was easy (tristan)   nobody said it was easy (tristan) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

nobody said it was easy (tristan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NEW YORK I LOVE YOU :: queens :: book coffee-